DE L’ARGENT. RICHESSE. ASSURANCE-VIE.

Les sociétés mutuelles, en revanche, n’ont pas d’actionnaires et ne versent des bénéfices qu’à leurs assurés. Les profits sont ce que nous appelons les dividendes.

J’aime comparer cela à un dépôt à la banque, et ce dépôt me donne un crédit en tant qu’actionnaire pour recevoir les bénéfices de l’entreprise. Scénario très improbable dans une banque, mais bel exemple du fonctionnement d’une mutuelle.

Dans la recherche d’un moyen de maximiser l’utilisation de l’assurance-vie à valeur de rachat, une société par actions ne se démarque pas comme l’endroit où aller. Les sociétés mutuelles offrent le plus d’avantages et constituent clairement une meilleure option.

Pas de minimum ni de maximum

Il n’y a pas de contribution gouvernementale minimale ou maximale à une police d’assurance-vie avec valeur de rachat. Nous sommes libres de cotiser autant ou aussi peu que nous le voulons13. La seule limite sera le montant d’assurance que la compagnie d’assurance est disposée à offrir. Plus d’informations à ce sujet sous peu.

Flexibilité extrême

Lorsqu’ils parlent d’assurance-vie avec valeur de rachat, la plupart ont l’impression que les primes sont dues chaque mois ou chaque année pendant presque le reste de leur vie. Ce n’est guère le cas avec une assurance-vie à valeur de rachat élevée.

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

error: Content is protected !!